banniereAP

Le demi-bec argenté - Articles Aqua-Passion.com

articles_arrow Articles Aqua-Passion.com -> Les Poissons -> Le demi-bec argenté
Le demi-bec argenté
Description: Maintenir des demi-becs !

Bien que les demi-becs ne soient connus que d’une partie des aquariophiles (en général), peu de personnes possèdent les demi-becs les plus célèbres et parfois proposés dans le commerce’ : N. Liemi et D. Pusillus. Rares sont ceux qui possèdent d’autres espèces, pourtant c’est une famille de poisson qui gagne à  être connu, tant pour leur esthétique que par leur comportement.

Originaire d’Asie, il fait figure d’exception parmi les vivipares puisqu’il est le seul vivipare à  vivre là -bas au pays du Soleil Levant! Effectivement, tous les autres sont trouvés du Sud des Etats-Unis au Nord de l’Amérique du Sud ainsi que sur les îles du Golfe du Mexique. Sa répartition va de la Thaïlande à  la Malaisie en passant par les Philippines.

Un poisson qui a du bec’ !

’ 

Comme vous pouvez le constater en le regardant attentivement, c’est un poisson de surface. Sa bouche est dirigée vers le haut. D’ailleurs la particularité de l’espèce et qui lui vaut un nom qui lui colle à  merveille; c’est la partie inférieure de sa bouche qui est proéminente, allongée vers l’avant et dépassant largement la partie supérieure, comme un bec. En effet, chez d’autres espèce du genre, Nomorhamphus liemi pour ne citer qu’une autre espèce que l’on peut rencontrer assez’  facilement, a cette partie du «’ bec’ » inférieure qui retombe vers le bas et coloré de noir.

Mais, revenons à  nos poissons, Dermogenys pusillus, puisque c’est bien de lui qu’il s’agit, possède un corps fusiforme et comprimé latéralement. Côté couleurs, pour la forme naturelle, il a le corps gris-vert légèrement bleuté ou plutôt irisé selon son inclinaison par rapport à  la lumière. Les nageoires dorsales, ventrales et pelviennes comportent un joli liseré bleu. Et sur la caudale apparait un liseré rouge. Si l’aquarium est bien aménagé il se montrera sous son plus jour et vous constaterez une belle livrée. La tête est assez fine avec un ?il plutôt gros.

’ 

Une maintenance facile

Autre avantage de ce poisson (le premier était sa beauté), est qu’il est facile à  maintenir et à  élever pour peu que l’on prenne soin de lui offrir un bac qui réponde à  ses besoins. Premièrement, il ne vivra que dans le tiers supérieur du bac, ne s’aventurant que très rarement vers le sol. Donc, pensez à  planter la surface, c’est un chasseur à  l’affût qui a besoin de se cacher, de se fondre dans son milieux. Alors, les plantes à  tiges laisser à  flottantes en surface se prêtent bien à  cela telles que Ceratophyllum demersum, Egeria densa,?Le riccia sera parfait pour que les alevins ne se fasse pas dévorer et trouve quelques animalcules. Le choix est assez vaste.

Deuxièmement, il faut savoir que c’est un poisson très territorial (assez rare pour un vivipare à  part les Gambusies bien sûr), donc, les plantes de surface servent aussi établir un territoire. Outre cela, il ne faut pas surpeupler la surface en mettant pas plus de deux couples pour 120 L. La territorialité c’est ce qui caractérise aussi cette famille’ : les demi-becs.(Hemiramphidés)

Le dominant’ a la taille maximale de l’espèce (5 cm), ses couleurs sont bien visibles et le bec pour sa partie inférieure est recourbé à  l’extrémité. En un mot, c’est le plus beau! Par contre le(s) dominé(s) reste petit (3 / 3.5 cm), très fin de corps, le bec extrêmement raccourcit. Cela va jusqu’à  l’équivalence de longueur pour la partie inférieure et supérieure. Enfin, il est toujours prostré dans un coin et quand il est agressé, il s’assombrit de manière inquiétante.

Côté qualité d’eau, il n’est pas ce qu’on peut appeler un poisson délicat. La seule chose à  respecter est de lui offrir une eau assez dure à  très’  dure (ph 7.5 à  8.5 et dGH à  partir de 20°). Bien entendu, on fera attention à  garder un taux de nitrates bas même s’il est un poisson résistant.

Peu regardant aussi sur la température, il faut tout de même rester dans des valeurs raisonnables. Ainsi, une température de 23° à  28°C lui convient. Mais ils se montrent au mieux de leur forme lorsqu’elle est de l’ordre de 26 à  28°C., surtout s’il on espère des reproductions.

’ 

Un chasseur né

’ 

La nourriture ne pose pas trop de problème mais il faut savoir qu’il peut rechigner les paillettes au début.

Pour ma part, je les ai élevés les premiers mois dans un bac de 100L monospécifique. L’acclimatation n’est pas aussi simple que les poissons plus courants; il a fallu pour les acclimater de la nourriture vivante exclusivement, même la nourriture congelés comme les vers de vase aient l’air d’être vivant.

Par contre, toute nourriture tombant au fond de l’aquarium est ignorée (ce sont des poissons de surface, ne l’oublions pas). Les proies vivantes utilisées étaient celles que j’élevais à  l’extérieur dans des seaux avec un fond de feuilles mortes où pondent les insectes, surtout les moustiques (culex), les demi-becs en raffolent et se montrent lors des distributions extrêmement vifs. Par la suite, les paillettes ont aussi été acceptées au fil du temps suite à  quelques essais infructueux, en les émiettant à  environ 25/30 cm de la surface tombant en pluie comme des proies, ils finissent par accepter sans problème. Et le courant du filtre peut aider à  «’ animer’ » les paillettes. Avec les demi-becs, il faut juste que ça bouge.

Donc, ne le priver pas d’une ration de vivant au moins une fois par semaine’ : d’ordinaires immobiles en surface, il se transforme en chasseur hors-pair! C’est toujours une plaisir de les voir manger.

’ 

Une reproduction aisée

Nous avons à  faire à  un poisson vivipare, mais le terme le plus approprié est ovovivipare, c’est-à -dire que chaque alevin est dans une membrane dans le ventre de la mère et que la sortie de la membrane correspond à  la sortie du ventre de la mère. Le fait qu’il sorte fini et vivant du ventre de celle-ci nous fait dire qu’il est vivipare. Mais, rares sont les poissons qui sont réellement vivipare. On ne les retrouve que dans la famille des Goodéidés dans laquelle est classé Ameca splenden et Xenotoca eiseni pour ne citer que ceux qui peuvent être connu du public aquariophile.

Donc, la reproduction est facile et très souvent elle a lieu sans qu’on est fait quelque chose de particulier. Le mâle frétille à  côté de la femelle et la lumière reflétée sur ses écailles le rend plus beau. La fécondation est rapide, un peu comme chez le Guppy. Et quelques temps après, si la surface est bien plantée, de petits alevins identiques aux parents sont visibles en surface mais bougent très peu’  pour ne pas être considérer comme une proie vivante par les parents.

Ils mesurent environ 4 à  5 mm à  la naissance et ont la même attitude que les parents’ : à  l’affût en surface dans les plantes flottantes ils s’activent lors de la distribution de nourriture. Celle-ci est d’abord trouvée dans les plantes, surtout du Ricia fluitans qui est sans doute le meilleur endroit pour se protéger de la prédation des parents et des micro-organismes présents offrent une première nourriture. Sinon la nourriture ne pose pas de problème. Les poudres fines pour alevins du commerce sont parfaites’ ; en complément on peut leur donner des nauplies d’artémias ou des cyclops vivants ou congelés.

Côté température, plus elle est élevée et plus ils grandiront rapidement mais en dessous de 25°C, les alevins sont moins vifs et la croissance beaucoup plus lente. Pour ma part, je les élève entre 26 et 28°C.

Côté espace, dès qu’ils atteignent 2 cm le caractère territorial apparait et mieux vaut leur offrir plus d’espace sinon les dominés ne grandiront pas et risquent de disparaitre.

’ 

Ainsi, ce sont des alevins assez résistants si les changements d’eau sont réguliers. Le seul problème est l’introduction des jeunes dans le bac des parents où une hiérarchie’ ; s’ils vivent en groupe’ ; est en place.

’ 

Alors, à  présent, vous voici suffisamment renseignez pour élever correctement des demi-becs qui vous apporteront beaucoup de satisfaction et, pourquoi pas avoir envie de découvrir les autres espèces du genre’ ! A vos bacs’ !

par xenope, 29/04/2010 - 12:00:42, Commentaires(2)
dernière modification par Stéphane, 09/06/2010 - 21:44:22
Votes: 5/10 ( 2 votes )
Commentaires
Silverdragon
17/05/2010 - 10:54:54
Bel article :-) merci xenope ;-)
Zibeline
30/04/2010 - 06:17:18
je connaissais ce poisson par Flash et pour en avoir eu 2 (de lui d'ailleurs) c'est un poisson original et sympa à  maintenir.
Page 1


Copyright (c) 10/05/03 Aqua-Passion. Tous droits réservés.
http://www.Aqua-Passion.com ( Site d'Aquariophilie ) Reproduction partielle ou entière interdite.
CopyrightDepot.com n°00034426