banniereAP

Ambystoma mexicanum - Fiche poisson

<- Retour

Photo Ambystoma mexicanum :

Ambystoma mexicanum

(Postée par inconnu)

>>>Imprimer la fiche<<< [Imprimer la fiche Complète] / [Etiquette Imprimable]

Taxinomie :

Famille Ambystomidae
Genre Ambystoma
espèce mexicanum
Nom scientifique:
Genre Espèce
Ambystoma mexicanum

Descripteur: ()
Nom communs / Synonymes:

Axolotl


Eau

Température :
| Min: 10 °C
| Max: 22 °C
| Repro: /
PH :
| Min: 2
| Max: 8
| Repro: 6
Dureté :
| Min: /
| Max: /
| Repro: /
Hydro_dynamique:
Courantes
Taille:
Male
| Min: 8cm
| Max: 12cm
Femelle
| Min: /
| Max: /
Origine: Mexique

Généralités:
L'Axolotl est un amphibien urodèle (à  queue persistante) de la famille des ambystomatidae. Cette famille, représentée par 32 espèces et 4 genres à  l'heure actuelle, est majoritairement répartie sur le continent nord-américain, c'est l'une des familles les plus anciennes d'urodèles car elle est connue depuis la fin du Jurassique (140 millions d'années).
Le nom vernaculaire de l'Axolotl viendrait du nom aztèque Nahuatl qui signifie " chien d'eau" mais les historiens pensent aussi que l'on pourrait l'apparenter au dieu aztèque Xolotl (dieu du jeu) qui lorsqu'il était contrarié se transformait en Axolotl !

En 1864 lors de la campagne du Mexique le général Forey en ramena 6 spécimens au Museum National d'Histoire Naturelle de Paris. Les zoologistes (Duméril) crurent alors qu'il s'agissait d'une larve géante d'une salamandre d'une espèce inconnue (à  cause des branchies externes et de la nageoire caudale). Mais quelle ne fut pas leur surprise lorsqu'un jour ils constatèrent que les larves avaient pondu ! Les axolotls vivent dans des lacs de montagne. C'est un animal néoténique, c'est à  dire qu'il garde des caractères physiques considérés comme juvéniles (et donc normalement perdus à  l'âge adulte) toute sa vie. Dans son cas, il s'agit des branchies. Comme tous les têtards de salamandres, les têtards d'axolotls ont des branchies externes, déployées en plumeaux spectaculaires sur les côtés de la tête (3 paires de branchies, et 4 paires de fentes branchiales). Contrairement aux autres têtards, ils ne les perdent pas à  l'âge adulte, et ne développent jamais de poumons. Leur glande thyroïde fournit bien l'hormone nécessaire à  la transformation, mais en quantité insuffisante. A noter que l'apport artificiel d'un complément thyroïdien lance la transformation : on obtient un axolotl terrestre, sans branchies. Ses petits seront cependant également néoténiques.C'est un animal strictement aquatique. Les variétés d'élevage sont blanches, albinos (mais avec les yeux rouges), tachetés, ou gris-brun (sauvage).

Description / dimorphisme:
Il ressemble à  une salamandre. Ses yeux sont dépourvus de paupières.
Les membres ont quatre doigts aux pattes de devant, et cinq aux pattes de derrière.
La queue est comprimée latéralement. Le dos et la queue ont une crête membraneuse qui, courant sur le dos, se prolonge jusqu'au cou.
Le système respiratoire se compose de trois paires de branchies externes (l'opercule commence à  se former) et d'une paire de poumons (on peut voir les Axolotl remonter gober de l'air à  la surface toutes les deux-trois minutes) les poumons régressent totalement chez les adultes qui respirent alors par la muqueuse bucco pharyngée.
On note aussi la présence d'un système latéral. Ce système est un ensemble de cellules sensorielles (neuromastes) réparties en ligne sur la peau de l'animal et qui ont un rôle de barorécepteur (mesurent les différences de pression et renseignent l'animal sur les corps en mouvement autour de lui). Ce système latéral qui persiste chez les amphibiens adultes aquatiques (pleurodèle,xénope) est absent chez l'Axolotl adulte.

Reproduction: (Type: Ovipare , le mâle dépose son sperme au fond du bac et la femelle vient se placer dessus et les introduit dans son cloaque.7 jours aprés elle pond 200 à  600 oeufs(en 1 ou plusieurs fois))


Alimentation: (Régime: Carnivore (vers de vase,insecte,crustacés...))


Habitat:
L'explication évolutive du phénomène de la néoténie réside dans la nature de l'habitat de ces ambystomes localisés en moyenne et haute altitude (1500- 3000 mètres) (en milieu froid la thyroïde fonctionne mal) dans le centre et le nord du Mexique, dans les états de Michoacà¡n, de Mexico de Puebla (lacs Xochimilco, Galtocan et Texolco) et sur le territoire même de la cité de Mexico.
Cette zone semi aride est d'une des plus peuplées et des plus polluées du monde et reste actuellement le seul site naturel d'Ambystoma mexicanum que l'on ne trouve plus que dans le lac Xochimilco. La néoténie serait une adaptation, en l'absence de toute possibilité de vie terrestre et de prédateurs aquatiques (poissons carnivores) permettant à  ces animaux d'effectuer leur cycle complet en milieu aquatique (cf. article mode de reproduction spectaculaire des amphibiens).

Vie en aquarium:
Rareté:
Sociabilité: Sociable
Comportement: Solitaire ou Groupe
Zone occupée: Milieu/Fond
Espérance de vie:
Volume d'eau minimum: /
Dimensions recommandées:
Nombre minimum recommandé: /

Remarques:
Les caractères morphoanatomiques de l'Axolotl sont assez particuliers.
L'Axolotl est une larve d'amphibien, dont il possède les caractéristiques générales, mais on peut noter une différenciation plus ou moins poussée de certains organes qui acquièrent une structure proche de ceux de l'adulte.


L'excrétion est de type amonotélique ( rejet d'ammoniaque comme les poissons) et le pronephros (R1) semble persister. Les canaux de Müller se retrouvent dans l'appareil génital mâle.
On note aussi la présence d'un système latéral. Ce système est un ensemble de cellules sensorielles (neuromaste) réparties en ligne sur la peau de l'animal et qui ont un rôle de barorécepteur (mesurent les différences de pression et renseignent l'animal sur les corps en mouvement autour de lui). Ce système latéral qui persiste chez les amphibiens adultes aquatiques (urodèle, xénope) est absent chez l'Axolotl adulte.

L'Axolotl a une grande capacité de régénération (comme tous les urodèles) . Ils peuvent régénérer un membre complet mais on observe parfois des régénérats aberrants (polydactylie).

Les Axolotl sont surtout élevés dans les laboratoires d'immunologie et d'embryologie (ils ont de grosses cellules).

Il existe plusieurs formes mutantes d'Axolotl dont je ne cite que les principales :

- albinos, gène A (obtenu par Humphrey Indiana university Axolotl colony). L'animal a une coloration jaune et les yeux rouges, le pigment noir (mélanine) n'est pas exprimé (gène récessif).

- blanc, gène D. C'est une variété dont les cellules pigmentaires noires (mélanocyte) sont regroupées dans le derme profond. L'animal apparaît blanc - rose mais a les yeux noirs (on voit parfois sur la tête de certains spécimens des taches noires).

- albinos de blanc: il est mutant pour le gène A et pour le gène D. L'animal est rose avec les yeux rouges.

- la forme sauvage est noire ou grise avec de petites taches noires réparties sur le dos et les flancs chez les plus jeunes individus.
Cet animal se reproduit de la façon suivante : la femelle est courtisée par un mâle, puis ils s'accouplent. Un peu plus tard, la femelle se rend dans un étang et pond ses oeufs un à  un, en accrochant délicatement à  des algues et des plantes chacune des petites enveloppes gélatineuses (les oeufs). Après quelques temps, c'est-à -dire de 2 à  4 semaines plus tard, les oeufs éclosent. Lorsqu'il sort de son enveloppe, l'axolotl reste dans l'eau jusqu'à  ce qu'il ait évolué jusqu'au stade adulte.

Posté le 08/12/2004 01:37:29 par inconnu
Dernière modification le 18/11/2008 21:51:54 par adramalech

Difficulté maintenance Ambystoma mexicanum : 3/10 ( 1 vote )
Photos Ambystoma mexicanum : Via Google
Commentaires sur Ambystoma mexicanum :
Membre(s) maintenant Ambystoma mexicanum : 0

<- Retour


Copyright (c) 10/05/03 Aqua-Passion. Tous droits réservés.
http://www.Aqua-Passion.com ( Site d'Aquariophilie ) Reproduction partielle ou entière interdite.
CopyrightDepot.com n°00034426